skip to Main Content
Quelle différence entre un thérapeute holistique et un thérapeute énergéticien ?
Florence Pousset - juin 2022
Introduction

Les thérapeutes se déclinent en thérapeutes énergéticiens, et holistiques. Ces deux pratiques sont bien distinctes et le concept d'énergie vitale va souvent de paire avec celui de santé globale. Que veulent dire ces appellations, quelles différences ?

auteur

L’accès et l’utilisation de méthodes complémentaires à la médecine conventionnelle ou thérapies complémentaires et les métiers de thérapeutes ont explosé ces dernières années. Pourquoi ? Parce que le médecin de famille prenait du temps avec ses patients à écouter leur histoire de vie, à sentir et à comprendre ce que la personne était entrain de vivre, ce qui se jouait dans la famille. Sans le définir, il prenait en considération la personne dans sa réalité physique, émotionnelle et psychologique.

Or, depuis de nombreuses années, le médecin n‘a plus longtemps d’écouter votre histoire de vie pour essayer de comprendre pourquoi vous êtes tombé malade. La maladie n’est pas un hasard mais la résultante d’un dérèglement de votre être au plan émotionnel d’abord, puis mental, puis physique ; et aujourd’hui nous pouvons également rajouter au plan énergétique et spirituel.

Développement

La disparition du médecin de famille

Aujourd’hui nous pouvons également rajouter sur la liste de ces dérèglements le plan énergétique et spirituel. La maladie est une expérience, plus ou moins douloureuse, pour vous amener à conscientiser des blocages, des limitations… pour vous amener finalement à transformer votre façon de concevoir la vie et de la vivre.
Le médecin de famille a disparu. Il a été remplacé par les thérapeutes holistiques ou énergéticiens qui prennent le temps d’accompagner une personne dans sa difficulté. Certes, le thérapeute n’est ni médecin ni psychiatre mais il ouvre un autre espace d’écoute et surtout, il porte un regard différent sur la personne.
Lorsqu’une personne a fait le tour de la médecine est que celle-ci n’a rien trouvé dans le corps physique pour expliquer des douleurs, alors il est temps de regarder ce qui se passe sur d’autres plans : émotionnel, mental, énergétique, spirituel, dans cette vie, dans la vie intra-utérine, dans les lignées familiales voire des mémoires plus anciennes. Et c’est là que le thérapeute ou praticien en méthodes complémentaires à la médecine se positionne.

Un thérapeute: qu’est-ce  ?

L’étymologie du mot thérapeute vient du grec « thérapéia » qui signifiait honorer les dieux, assurer le service dans les temples, s’occuper du culte. Les religieuses appelées « thérapeutris » prenaient soin des statues des dieux et se chargeaient de maintenir une bonne relation entre les hommes et les dieux. Elles étaient les médiatrices entre la matière et l’esprit. Au Moyen Âge, thérapeute signifiait chasseur de démons.
Au fil des siècles, ce mot a défini les personnes qui font de la thérapie, du grec Therapeutos qui signifie rendre service, entourer de soins, donner des soins médicaux, prendre soin de soi, de son âme et de son intelligence (Bailly, 1950).
Plus près de nous, le mot thérapeute désigne toute personne qui prodigue des soins en utilisant des méthodes naturelles, douces, complémentaires à la médecine conventionnelle. Les thérapeutes se déclinent en thérapeutes énergéticiens, et holistiques, mais quelle est la différence ?
Il existe un large éventail de pratiques visant à la santé globale de la personne. Il n’y a qu’à consulter l’index des disciplines pour se rendre compte de la diversité. Les plus populaires, ou ceux qui ont enfin réussi à se faire une place dans le parcours de soin du patient en lien avec la médecine conventionnelle sont les magnétiseurs, barreurs de feu après des radiothérapies, les hypnothérapeutes, les naturopathes, les praticiens en EMDR, méthode spécifique pour les chocs post-traumatiques. Ces thérapeutes exercent une méthode spécifique et bien définie.

Le thérapeute holistique

Le thérapeute holistique s’intéresse à la personne dans sa globalité physique, émotionnel, mental, et dans son contexte de vie, le lieu de vie et l’environnement relationnel.
Holistique vient du grec « holos » qui signifie entier. Une personne en bonne santé est une personne intégrée du point de vue de sa psyché, soit de son mental et de son corps. L’étymologie nous apprend que « holy » qui signifie « Sacré, saint », provient de la même racine « holos » ce qui laisse sous-entendre qu’être thérapeute holistique reste un acte avec une dimension sacrée ! Or, cette dimension sacrée n’est pas réservée uniquement au thérapeute holistique mais à tout soignant ou accompagnant quel qu’il soit.

Comme le concept « holos » est le carrefour de la santé, de la spiritualité et de la prospérité, le thérapeute holistique s’intéresse aussi à la personne au plan énergétique et spirituel.
La thérapie holistique met l’accent sur un mode de vie sain (J Graham-Pole 2001).

Différentes études soulignent que l’approche de la santé globale ou holistique concerne la personne avec toutes ses potentialités et toutes se dimensions de vie, pour participer au retour à la pleine santé. C’est l’individu qui prime et pas la maladie. Toutes les approches thérapeutiques, styles de vie appropriées, tous les professionnels de la santé et toutes les disciplines complémentaires sont requises pour retrouver santé et bien-être (« Academic Consortium for Integrative Medicine & Health » (https://imconsortium.org/).

Le Dr Kligler définit la santé globale comme « une approche des soins qui aide une personne à prendre en charge sa santé et son bien-être et à vivre sa vie au maximum ». Il poursuit : « l’accent est mis sur la personne, et non sur le fournisseur de soins de santé ». Il s’agit de définir « ce qui compte pour la personne » et pas « ce qui compte avec la personne ». La personne a le choix. Ce n’est pas un numéro parmi d’autres, c’est un être qui incarne la vie qui est sacrée !

En résumé, la thérapie holistique revient à soigner l’esprit et le corps simultanément car l’humain est un tout indissociable il n’a pas qu’un corps physique ! Mais surtout, ils accompagnent la personne à s’aider eux-mêmes, en mobilisant les vastes ressources cachées dans leurs mondes subjectifs et leur existence, dans leurs espoirs et leurs rêves, et dans leur volonté de vivre.

Le thérapeute énergéticien

Ils ne sont pas très populaires et pourtant un magnétiseur est un thérapeute énergéticien. Il utilise l’énergie pour traiter des personnes. La difficulté reste l’acceptation de l’énergie dans le monde médical ! Un concept admis en sciences physiques mais pas admis ni en biologie ni en médecine, du moins en France.
Le paradigme actuel entre biologie et médecine est la conception mécanistique qui exclue le concept d’énergie, l’existence du biochamp humain, de l’énergie de vie ou de la force vitale. Et pourtant le père de notre médecine Hippocrate en parlait !
La science dogmatique classe les thérapies énergétiques en quatre catégories : les traditions de l’Asie de l’est, les traditions de l’Ouest, celles de la bioénergie et une tradition contemporaine métaphysique. De nouveau, tout est décortiqué, divisé alors qu’il est nécessaire de regrouper, faire des liens, des ponts entre diverses méthodes d’accompagnement d’une personne vers la guérison.
Comme un certain nombre d’autres praticiens et de chercheurs, tentent de relever le défi de la recherche en utilisant des cadres conceptuels de la qualité de vie. La qualité de vie représente une troisième influence sur la santé, au-delà des facteurs génétiques et traumatiques sur lesquels la médecine traditionnelle a mis l’accent jusqu’à présent.

Des scientifiques de plus en plus nombreux s’ouvrent à d’autres dimensions de l’humain, énergétique et vibratoire. Ils s’attachent à démontrer l’existence et le rôle de l’énergie dans le corps humain. La médecine énergétique s’éveille.  Voici ce qui disent ces scientifiques : La médecine de demain sera basée sur le contrôle de l’énergie dans le corps (W. Tiller). Le champ subtil autour du corps est un champ de potentiel, d’énergie et d’information – en d’autres termes, un champ d’esprit et de conscience (E. Mac Kusick). « La médecine qui modifie les informations perturbées disponibles dans le biochamp représente l’avenir de la médecine dites informationnelle » (L. Mac Taggart). La chimie du corps est gouvernée par le champ cellulaire quantique (M. Gell-Manu). Le cœur génère le flux de la vie, de l’énergie qui nous anime et de la conscience. (M. Lockaert).

L’énergie est la médecine du futur

Le plus important est la source de la guérison et sa voie de transmission, ce qui est transmis, ce que font les guérisseurs, l’état de conscience du guérisseur et les exigences des clients pour recevoir la guérison. Ce qui compte vraiment est la concentration, l’intention et la compassion. Les thérapeutes énergéticiens n’ont pas le monopole de la guérison énergétique puisque par essence, un humain est énergie. Or, ce qui est fondamental, c’est la capacité à utiliser cette énergie et surtout la qualité d’être du praticien.

Il y a thérapeute et thérapeute ! Rappelez-vous juste d’une chose essentielle, c’est la qualité d’être de la personne qui vous accompagne. A-t-elle plongé dans sa propre obscurité pour y mettre la lumière afin d’éviter d’entrer en résonnance avec votre problématique ? Continue-t-elle une exploration personnelle car celle-ci est infinie.
Le point commun entre tous ces thérapeutes est le temps qu’il prennent pour écouter une personne, comprendre ce qui se joue et intervenir avec leur méthode en complément de ce que peut faire la médecine conventionnelle.

Les thérapies complémentaires et les thérapeutes sont le lien entre la médecine conventionnelle et la médecine de demain énergétique et spirituelle soit la médecine holistique. Ce sont eux qui impulsent ce changement.

« La médecine holistique a besoin d’une approche scientifique pour être complètement intégrée dans le parcours de soin de la personne. Elle a besoin d’être spirituelle pour inclure les profondeurs de la conscience humaine tant sur le plan scientifique que philosophique. De nouvelles orientations en matière de santé s’imposent. Chaque personne dispose d’un immense potentiel d’auto-guérison. Apprendre à mobiliser ces propres ressources apporterait une qualité de vie, une santé et une nouvelle capacité de fonctionnement à de nombreuses personnes » (S. Ventegodt1, 2003).

Découvrez nos articles associés

Atelier Renaître à soi, origine du Rebirth

ISEE

août 2023

Lire

Thérapeute énergéticien, quelle définition, quelles méthodes

ISEE

mars 2023

Lire

Quelle différence entre un thérapeute holistique et un thérapeute énergéticien ?

Florence Pousset

juin 2022

Lire

Une interview de Florence Pousset

Florence Pousset

mai 2022

Lire

Le cadre réglementaire du métier de praticien holistique

Florence Pousset

mars 2022

Lire

De l’homme biologique à l’humain énergétique

Florence Pousset

février 2022

Lire

La Trans Communication Hypnotique

Florence Pousset

juin 2021

Lire

Qu’est ce que l’Intelligence Émotionnelle ?

Florence Pousset

avril 2021

Lire

Biologie et énergie

Florence Pousset

mars 2021

Lire

L’humain et l’énergie (2)

Florence Pousset

février 2021

Lire

Pour aller plus loin : découvrez nos formations phares

Accompagnement intégral de l’humain

Date

2024

Lieu

Bordeaux
A 30 min.de l'aéroport
Lieu accessible à tous sans exception

découvrir

L’ADN : la molécule de la vie

Date

22-23-24 mai 2023

Lieu

Bordeaux
A 30 min.de l'aéroport
Lieu accessible à tous sans exception

découvrir

L’ADN vibratoire

Date

13-14-15 janvier 2023

Lieu

Bordeaux
A 30 min.de l'aéroport
Lieu accessible à tous sans exception

découvrir